Pipi au lit ou énurésie : Que faire et quand s'inquiéter ?


La propreté diurne (dans la journée) est généralement acquise vers 2 ans, la propreté nocturne vers 3 ans.

L'énurésie est une miction complète, incontrôlée, survenant le plus souvent pendant le sommeil, qui persiste ou qui apparaît chez un enfant de plus de 5 ans.

L'énurésie est, le plus souvent, dite primaire quand l'enfant n'a jamais été propre la nuit plus de 6 mois.
Elle est dite secondaire quand elle survient après une longue période de propreté d’au moins 6 mois.

Quand l'énurésie est associée à d'autres symptomes (fuites urinaires dans la journée, urgences mictionnelles, difficultés à uriner, infections urinaires, constipation ou fuite de selles...), il s'agit plutôt d'un trouble mictionnel dû à une anomalie de fonctionnement de la vessie.
Une consultation auprès d'un médecin est nécessaire pour poser le diagnostic.
La prise en charge thérapeutique d'une énurésie isolée est différente de celle du trouble mictionnel.
Les causes de l'énurésie nocturne sont multiples :
- L'enfant a un sommeil lourd et est incapable de se réveiller pendant la nuit en cas de vessie pleine.
- Dans l'énurésie nocturne, l'organisme ne produit pas d'hormone anti-diurétique (ADH) pendant la nuit et la production d'urine est alors anormalement élevée (l'ADH agit au niveau du rein en réabsorbant l'eau).
- La capacité de la vessie est diminuée (vessie trop contractile).

Prise en charge de l'énurésie nocturne isolée primaire


Mesures générales :
- Boire régulièrement dans la journée pour pouvoir limiter les boissons le soir après 18 heures, boire 1 seul verre au dîner.
- Eviter les boissons contenant de la caféine (colas) les boissons gazeuses et sucrées.
- Eviter les dîners copieux et salés, les soupes ou les yaourts liquides à boire.
- S'assurer que l'accès aux toilettes la nuit est facile (veilleuse dans la chambre, pot dans la chambre si les toilettes sont difficilement accessibles…).
- Protéger le matelas avec une alèze et placer une grande serviette sous le drap pour absorber.
- L'enfant peut porter une couche s'il le veut mais doit la mettre et la jeter lui-même. Il faut essayer de ne plus en mettre quand le pipi au lit devient moins fréquent et qu'il fait plus chaud.
- Se changer, se doucher le matin en cas de pipi la nuit.

Mesures d'hygiène mictionnelle :


- Aller aux toilettes plusieurs fois dans la journée, pour apprendre à bien vider la vessie, et avant de dormir.
- Ne pas attendre la dernière minute pour uriner.
- Uriner confortablement, bien s'installer dans les toilettes.
- Ne pas forcer, laisser venir calmement les urines et ne pas se presser à ressortir.
- Aller à la selle tous les jours pour vider le rectum (appuie sur la vessie quand il est plein).
- Proposer à l'enfant de tenir, lui-même, un calendrier mictionnel chaque jour : dessiner un soleil si le lit est sec ou un nuage si le lit est mouillé.
.

Rôle des parents :


- Ne pas culpabiliser l'enfant, ni l'humilier ou le punir, le rassurer, le réconforter.
- Lui expliquer que cela peut concerner d'autres enfants, éventuellement dans la famille.
- Le valoriser dans d'autres domaines.
- L'aider à respecter les mesures générales et d'hygiène.
- L'encourager à se prendre en charge lui-même et à être indépendant, le faire participer aux changes des draps.
- Veiller à ce qu'il prenne son traitement si besoin.

Traitement :


Dans la majorité des cas, l'énurésie nocturne s'atténue avec le temps.
Un traitement n'est pas systématique, il est proposé si l'enfant en fait la demande et pas avant l'âge de 7-8 ans.
Parfois l'impact psychologique, familial et social justifient le traitement.

- Les sytèmes d'alarme portée par l'enfant "Stop-pipi" :
Moyen physique basé sur le conditionnement utilisé tous les jours pendant 2 à 4 mois, qui implique une coopération de l’enfant et ne se conçoit qu’après l’âge de 8 ans.
Le principe est fondé sur l'anticipation et la prise de conscience du besoin (conditionnement).
Les alarmes se déclenchent dès les premières gouttes d'urine et doivent être interrompues par l'enfant lui-même.
L'efficacité des alarmes paraît supérieure à celle de la desmopressine dans le traitement à long terme de l'énurésie primaire isolée.
- Médicament :
La desmopressine est un médicament de synthèse, analogue structural de l'ADH.
Elle est prise le soir afin de diminuer la production nocturne d'urine.
Elle ne s'utilise pas en 1ère intention mais seulement en cas d’échec des mesures générales et quand l’énurésie dérange l’enfant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire